Comprendre le système comptable espagnol

Connaître le système comptable espagnol vous aidera à savoir quelles sont vos obligations comptables en Espagne si vous voulez créer une entreprise ou exercer en tant qu’indépendant.
La comptabilité a, depuis toujours, été l’un des principaux casse-tête pour les PME et les indépendants, car il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissances et d’embaucher un comptable pour être à jour dans vos dépenses, revenus, amortissements ou immobilisations. Connaissez-vous le système comptable espagnol? Nous allons vous montrer les aspects essentiels.

Quelles sont les obligations des entreprises indépendantes et commerciales dans le système comptable espagnol?

Si vous souhaitez exercer une activité indépendante en Espagne, voici les obligations comptables que vous devrez remplir:

– Livres comptables: Ce sont les documents qui reflètent la situation économique d’une entreprise. Certains sont obligatoires pour les entreprises comme les suivants:

  • Livre quotidien. Les opérations réalisées par l’entreprise chaque jour.
    Registre des ventes / revenus, des achats / dépenses, des biens d’investissement et des provisions de fonds et de fournitures. Ces livres sont obligatoires pour ceux qui doivent présenter l’impôt sur le revenu personnel (IRPF).
  • Registre des factures émises, registre des factures reçues, registre des biens d’investissement, registre de certaines transactions intracommunautaires. Ils sont obligatoires pour ceux qui doivent présenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

– Clôture de l’exercice pour le cas d’un entrepreneur à responsabilité limitée: Au moment de la clôture de l’exercice, les comptes annuels de la société doivent être présentés, ils comprennent:

  • Le Bilan.
  • Le compte de profits et pertes.
  • La déclaration reflétant les changements dans les actifs de l’entreprise.
  • L’état des flux de trésorerie.
  • Un mémoire.

– Approbation des comptes annuels: Le dernier jour de l’exercice de l’entreprise, l’entrepreneur à responsabilité limitée (ERL) doit formuler et signer les comptes annuels, le rapport de gestion et la proposition pour l’application des résultats de l’entreprise.

Dans le cas où l’activité commerciale est exercée par l’intermédiaire d’une société commerciale, les livres comptables obligatoires seront le livre journalier, le registre des factures émises, le registre des factures reçues, le registre des biens d’investissement et le livre d’enregistrement de certaines opérations intracommunautaires.

Dans le cas des sociétés commerciales lors de la clôture de l’exercice, les comptes annuels doivent également être présentés avec le même contenu que dans le cas du BRE.

De plus, les sociétés commerciales ont une série d’obligations d’inscription au Registre du Commerce afin d’assurer la transparence et de faire connaître leurs comptes à des tiers. Ces obligations consistent en un dépôt des comptes annuels qui seront déposés au Registre accompagné du procès-verbal d’approbation par le Conseil des Membres des comptes annuels.

Enfin, il existe une obligation de présenter à la fois le Livre quotidien et le Livre des stocks des comptes annuels dans le Registre du commerce pour sa légalisation.

Que ce soit le cas de d’un entrepreneur indépendant ou celui de sociétés commerciales, il y a une obligation de tenir les livres comptables clairement, par ordre chronologique, sans espaces vides et sans effacements.

Si vous avez des doutes sur le système comptable espagnol, vous pouvez nous contacter via ce lien.

2018-12-05T14:09:34+00:002018/04/09|Conseil Fiscal|0 Comments